L’Agence du travail d’intérêt général est officiellement créée !

L’agence a pour mission de développer le travail d’intérêt général ainsi que la formation professionnelle, le travail et l’insertion professionnelle par l’activité économique pour les personnes placées sous main de justice.

Paru au Journal officiel du 9 décembre 2018, le décret n°2018-1098 du 7 décembre 2018 porte création d’un service à compétence nationale dénommé « Agence du travail d’intérêt général et de l’insertion professionnelle des personnes placées sous main de justice ».

Le texte détermine les missions de l’agence ainsi que ses modalités d’organisation et de direction. Elle est rattachée au garde des sceaux, ministre de la justice, et, pour sa gestion administrative et financière, à la direction de l’administration pénitentiaire.

L’agence a pour mission de développer le travail d’intérêt général ainsi que la formation professionnelle, le travail et l’insertion professionnelle par l’activité économique pour les personnes placées sous main de justice, en particulier dans les établissements pénitentiaires.

A cet effet, elle est chargée, détaille le texte :

  • de proposer à la garde des sceaux, ministre de la justice, en lien avec les autres ministères concernés, et notamment le ministère du travail, une stratégie nationale du travail d’intérêt général, de l’emploi pénitentiaire et de l’insertion professionnelle et par l’activité économique ;
  • de rechercher des structures susceptibles d’accueillir des postes de travail d’intérêt général ainsi que des types d’activités ou de fonctions pour ces postes ; de rechercher des partenaires pour développer la formation professionnelle, le travail et l’insertion professionnelle et par l’activité économique des personnes placées sous main de justice ;
  • de coordonner avec les ministères concernés, la mise en œuvre opérationnelle des offres d’activité par les structures partenaires et d’y associer les collectivités territoriales ;
  • d’administrer une plate-forme numérique au soutien de ses missions, permettant notamment de recenser et de localiser les offres d’activité ;
  • en complément du travail en concession et au service général, d’assurer la gestion en régie de l’emploi dans les établissements pénitentiaires et d’organiser la commercialisation des biens et services produits par les détenus ; à ce titre, elle est chargée de gérer le compte de commerce intitulé « Régie industrielle des établissements pénitentiaires » ;
  • d’animer un réseau de partenaires publics et privés sur le territoire ;
  • d’assurer la promotion du travail d’intérêt général et de l’emploi pénitentiaire, d’établir des statistiques et d’évaluer la mise œuvre de ces dispositifs ;
  • de proposer à la garde des sceaux, ministre de la justice, les évolutions législatives et réglementaires pour faciliter la mise en œuvre opérationnelle des offres d’activité par les structures partenaires.

L’agence participe à l’objectif de réinsertion des personnes placées sous main de justice notamment celles rencontrant des difficultés sociales ou professionnelles.

 

Mots clés: , , ,

 

Partager cet article

Charlotte Pienonzek

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.